Un événement France Hydro Electricité

Accueil | Programme des conférences

Programme des conférences

Mercredi

09h00 • 11h00

Assemblée générale annuelle et conférence d’actualité

Les Rencontres s’ouvrent sur l’assemblée générale annuelle du syndicat

  • Vote des résolutions

L’AG sera immédiatement suivie d’une conférence sur l’actualité de la filière hydroélectrique.

Ouverture des Rencontres 2022 par :

Madame Jeanine Dubié, Présidente de l’ANEM, Députée des Hautes-Pyrénées

14H15 • 14H45

Comment la stratégie européenne en matière d’énergie et d’environnement influence-t-elle la France ?

Entretien croisé entre EREF et France Hydro Electricité

  • Dr Doerte Fouquet, Directrice d’EREF
  • M. Ghislain Weisrock, référent Europe et systèmes électriques de France Hydro Electricité

14H45 • 16H00

Le marché de l’électricité : des péripéties conjoncturelles aux fondamentaux structurels

Quels facteurs structurels et conjoncturels contribuent à la hausse des prix de marché depuis l’été 2021?

Décryptage de la situation : état des lieux et perspectives. En quoi la flexibilité est-elle un élément clé de réponse à la hausse des prix de marché ? Comment les opérateurs de réseaux et les acteurs de marché s’adaptent-ils ? Quels sont les nouveaux marchés de la flexibilité et comment l’hydroélectricité doit-elle y voir une opportunité ? La petite hydroélectricité, un élément de flexibilité indispensable à l’échelon local : Comment valoriser la flexibilité d’une petite centrale hydroélectrique ? Quels leviers pour quels bénéfices ?

Invités

  • M. Nouredine Hadjsaïd, Professeur à Grenoble INP, Directeur du GIE I.D.E.A et président du CRIS Institute
  • M. Hubert Dupin, chef du département flexibilités, ENEDIS
  • M. Quentin Alloin, R&D Project Manager, ENERGY POOL
  • M. Xavier Casiot, responsable systèmes électriques et production de France Hydro Electricité

Jeudi

9h00 • 10h30

Eau et écologie de l’eau : quelle nature voulons-nous ?

Dans le domaine de l’eau et en particulier de la biodiversité, les choix normatifs faits en Europe et en France suggèrent que les décideurs réfléchissent dans un cadre que des universitaires ont appelé « l’ontologie naturaliste » (Linton et Krueger 2020). La nature y est représentée comme une chose séparée de la société et de l’économie humaine, les actions de l’homme sont perçues et analysées comme des « impacts » qui dégradent la nature.

En conséquence, dans le but de protéger la nature, cette vision conduit à dénoncer toute action humaine comme impactante et à viser idéalement sa suppression, ou à imposer de lourdes contraintes de réduction ou de compensation de ces impacts à ceux qui les exercent. Des visions alternatives de l’eau et de l’écologie existent qui prennent fait et acte de l’influence de l’homme comme moteur principal de changement et de l’impossibilité de se représenter la nature comme vierge et indemne de toute influence humaine.

La nature doit-elle être considérée comme une entité à part, impactée, menacée par l’homme et donc à protéger à tout prix, ou comme une émergence dynamique de phénomènes humains et non humains dans laquelle l’homme peut développer un rapport équilibré ? Comment les petites retenues d’eau influencent-elles les rivières ? Les réserves mondiales de biosphère sont-elles un exemple de nature partagée à suivre ? Cette conférence réunit des experts de différentes sensibilités afin de débattre de cette question.

Invités

  • En qualité de grand témoin, M. André Flajolet, Président du Comité de bassin Artois-Picardie, ancien Président du Comité National de l’Eau (2008/2012), rapporteur de la Loi sur l’eau.
  • M. Jean Launay, Président du Comité National de l’Eau depuis 2012 et du Partenariat Français pour l’Eau depuis 2016
  • M. Francesco Donati, Docteur en géographie, Université d’Orléans, Directeur R&D du bureau d’études Ecolimneau
  • Mme Catherine Cibien, Directrice du MAB France, Unesco
  • M. Laurent Decaux, Directeur régional de la SHEM
  • Mme Anne Penalba, Vice-Présidente de France Hydro Electricité